Les pays d’en haut, ça goûte le ciel.


Récemment nous nous sommes rendus au Restaurant Donalda. On avait découvert ce nouveau petit restaurant à leur kiosque, au Oktobierfest en étant charmé par leur frites de pommes de terre douce au parmesan et à l’huile de truffes. 3 ingrédients qui nous ont conquis.On s’est dit pourquoi ne pas l’essayer?

On arrive et l’accueil est divin. C’est propre, ça sent bon. Ça augure bien. 

Le menu est simple mais raffiné, le personnel est courtois, mais ça, on le savait. On se sent en famille! L’ambiance est tamisée mais le plaisir est à son apogée. Les prix sont honnêtes et tout était savoureux. On était loin de la galette de sarrasin et de la mélasse de fantaisie. Quoi qu’on en aurait mangé pareille.

Repas copieux, l’abondance bien dosée. On ne sort pas de là en roulant mais on est sustenté. Par gourmandise, on se dit : « On en veut plus ».
Nous vous recommandons cet endroit convivial pour le majestueux service, pour les aliments qui sont en accord parfait. Et la décadence de la déclinaison chocolatée accompagnée d’un porto. L’avarice n’est pas le péché… non, là, c’est la gourmandise! Séraphin n’a pas été gentil avec la belle Donalda. Nous, on est fort heureux de l’héritage de Sainte-Adèle parce que c’était bon en viande à chien, comme disait l’autre.

Notre drink coup cœur pour ouvrir notre appétit va à la limonade de Donalda.

Pour y aller ou simplement par curiosité visitez-les sur leur page Restaurant donalda, ou sur leur compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *