Archives de catégorie : Quoi manger

Pour se réchauffer l’âme!!

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3c7c
En compagnie du chef Ian et de Benjamin Gallander

Le manteau blanc s’est bien installé en province.
Pendant que le gouvernement ontarien bloque ses services francophones. Pendant que le français devient précaire en Ontario, le froid s’installe ici, mais la neige disparaît. Il faut dire que la grande ville Torontoise est un peu plus au sud. Reste qu’il faut bien s’emmitoufler et trouver une méthode de bien se réchauffer.

Quoi de mieux qu’un bon « saké » chaud, des sushis dans une variété remarquable. On ne parle pas d’un manger à volonté ici, on parle du haut de gamme du Sushi.
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_3c85

Si vous passez par la ville reine, n’hésitez pas à aller vous régaler chez « SKIPPA », ce petit restaurant qui a pignon sur rue au 379 rue Harbord. Ian le chef, un autodidacte et élève de Kajji , un autre restaurant un peu plus coûteux, mais qui exprime tout autant l’art de fabrication du Sushi, sashimi ou autre hors d’œuvre japonais.

Ian s’est entouré d’une équipe formidable. Sa sœur, qui gère les commandes avec main de maître. Bref, on est charmé par tous les petits détails. Chaque papille gustative est mise à l’épreuve pour enrober tous vos sens. Ça vient vous chercher jusqu’à la moelle épinière et excite votre système nerveux. Gageons que vous y retournerez.

Nous vous laissons sur quelques images afin de vous tenter un peu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


L’équipe du mâle.ca

La plaza à être… c’est le Montréal Plaza

Une belle journée ensoleillée, des terrasses pleines à craquer… nous, on se rendait dans l’un des tant convoités restaurants de la métropole : Montréal Plaza

 

Le restaurant aux allures de grande cuisine française. Céramique blanche, un bar, des gens qui s’amusent et qui ne se prennent pas au sérieux, mais surtout qui ont le cœur à la fête!
On ne fait pas exception. Le menu semble bref, c’est qu’on ne sait pas ce que nous réservent les plats. C’est intrigant. Mais vu la renommée du chef Charles-Antoine Crête, on se doute bien que les plats auront des saveurs uniques et que la qualité des ingrédients et des présentations ne sera pas laissée en retrait.
On s’assoit, on reçoit la carte des vins. Et à notre grande surprise, les prix pour ces bouteilles en importation privée débutent à 35$ pour aller vers des sommes dans les 3 chiffres. Donc nous sommes simplement charmés du vaste choix.
Notre voisin de table, ni plus ni moins qu’Elmo de Sesame Street! On faisait ben ben huppé!
La regrettée patate à rien (qui était si succulente et douce en bouche) à fait retraite pour laisser d’autres choix à l’inspiration marginale du grand chef que nous voyons courir à gauche et droite pour s’assurer que la clientèle soit à l’aise et bien servie.
Nous avons choisi le menu à partager (sujet à changement évidemment).
  • La soupe tomate
Une eau de tomate savamment assaisonnée au hareng fumé
  • Fleurs de courgette tempura
Douce et craquante avec une petite sauce qui est à se jeter par terre
  • Le burger de crevettes
Pour faire office de pain : tomate jaune blanchie. C’était frais.
  • Le tartare de saumon
On a fondue pour le riz soufflé maison et la fraîcheur du poisson
  • Les couteaux et cœurs de poulet (couteaux chinatown)
Qui aurait cru que les abats étaient si bons?
  • Les bourgots et canards avec une sauce divine servie dans les coquillages.
Le canard fondait sous le poids de la fourchette alors imaginez lorsque la bouchée se retrouvait dans notre bouche… J’y pense et je salive encore.
  • Shortcake aux fraises et rhubarbe
C’est peu dire que nous avons léché l’assiette.
La diplomatie du personnel est à se fendre en quatre. Tous sympathiques les uns des autres.
Antoine, J-S, Xavier et, évidemment, Charles-Antoine qui étaient si accueillants et à l’écoute de nos besoins.

Si vous devez faire quelque chose, c’est réserver à l’avance. Nous ne sommes pas les seuls à aimer l’endroit.
Cherchez Ritalin, l’ourson emblématique du grand chef…
Que ce soit les couverts ou la parcimonie d’objets ludiques qui ont été installé dans le décor du chic restaurant. On vous suggère fortement d’aller faire un tour, et ce, peu importe, de la région de laquelle vous viendrez.
Vous ne serez pas déçu!
Montréal Plaza 
6230, St-Hubert
Montréal, Qc
514-903-6230

Du vin, du vin, du vin… C’est l’été!!

Ça y est l’été commence à se faire sentir (Enfin!!).
Alors les gars, on prépare notre terrasse à être festive pour la saison. On nettoie la piscine, sors les meubles de patio. Pourquoi donc se casser le « bicycle » à se faire un cocktail ou prendre un fort.

La semaine dernière, nous avons eu le privilège de rencontrer Natalie Richard : journaliste, auteur et sommelière/animatrice de Vins au Féminin en collaboration avec Jessica Harnois.

Elle nous expliquait que le vin, ce n’est pas sorcier. Il est facile de reconnaitre si le vin est jeune, de quel type de fruits il tire ses arômes. Le taux de sucre et croyez-moi, lors d’un prochain billet nous vulgariserons cette information pour vous. Vous deviendrez vite accros et épaterez vos « chums » de gars!

Nous vous suggérons donc des vins pour impressionner convives ou tendre moitié.
Et pourquoi ne pas vous proposer de bonnes recettes? Tout réside dans la simplicité et le bonheur absolu.

Notre top cinq de vins qui accompagneront vos grillades à merveille.

Jessica Harnois, nous proposait 3 nouveaux vins l’an passé : les vins bù. Voilà, nouvellement arrivé sur les tablettes son nouveau petit rosé, un merlot qui nous rappelle la framboise, le melon d’eau et la canneberge. Sans toutefois être très sucré, il accompagnerait par exemple une délicieuse salade de truite ou bien un bon gravlax de saumon.

Pour accompagner une bonne pizza a croute mince, les sauces tomate ou même de l’agneau au B.B.Q.
le Meiomi Pinot Noir (environ 27$ à la S.A.Q) saura vous séduire avec ses arômes de fraise vive, de fruits compotés, de moka et un soupçon de vanille. Il offre une profondeur en bouche avec un goût boisé et une structure que généralement n’offre pas le pinot noir.

On a fait le test accord met/vin et décidément la pizza à la figue, chèvre et oignons caramélisés (recette offerte sur le site de la S.A.Q. ) en cliquant ici.

Kim Crawford, nous promet un merlot qui sort des sentiers battus. Un petit néozélandais robuste aux nuances de prune noire avec une finalité épicée qui combleront vos papilles. Idéal pour l’agneau grillé sur la braise!! Les notes de chêne ressortiront de ce précieux liquide.

Et pour terminer, nous avons décidé de vous proposer une bonne bouteille de prosecco ( Bulles italiennes) moins cher que le champagne, mais combien rafraîchissant! Notre amour pour le Carpenè Mavolti cuvé brut comble tout nos sens. Idéal comme départ ou simplement pour célébrer une partie de fer à cheval!

Les boys, amusez-vous, c’est le moment de profiter du balcon ou de la terrasse toutes les occasions sont bonnes pour fêter.

 

Pour les curieux: L’épicurieux

Nous étions de passage à Val-David, on en a profité pour aller au tant convoité restaurant L’épicurieux.

Un menu changeant au rythme des saisons. La fraîcheur des produits était au rendez-vous. Les propriétaires étaient aux fourneaux…

Nos coup de cœur :

  • La prunette
  • Le carpaccio de bœuf
  • Les Gnocchis
    On se sentait en famille, la chaleur humaine et de l’ambiance. Le choix du décor est sublime. Le lieu est magnifique. C’était festif! Pas surprenant, l’équipe de l’épicurieux prônent le bonheur dans nos assiettes, dans la musique et dans nos verres.

Un choix de cocktails surprenant mais oh! Combien délicieux. Il y en a pour tous les goûts.

Vous passez dans les Laurentides. Réservez. Les places sont comptées. Ça vaut définitivement la peine.

Venez rencontrer Maxime, Dominic, la ravissante Fanny ainsi que leur équipe chaleureuse!

C’est simple, c’est bon, un paradis sur terre dans un monde à part!

RESTAURANT L’ÉPICURIEUX

C’est un départ pour la Micro Tournée!!

Vous aimez la bière et la musique?
Nous oui!

On s’est donc rendu à la première édition de la Microtournée. Ça se passait dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve de Montréal (Homa).
La mission est fort simple. Dégustation de bières des microbrasserie québécoise, petit tapas des produits du terroir tout en écoutant des artistes émergents.

Nous avons été charmé par le concept.
Voici donc les bières dont on a eu la chance de déguster:
1- Wayagamac, Microbrasserie la pécheresse, Latuque.
2- Berliner Weisse, Pit Caribou, Gaspésie.
3- Sergent Ripin, MaBrasserie et Pub Brouhaha, Montréal.
4- Ta meilleure, Lagabière, St-Jean-sur-richelieu.
5- Robuste Porter Iroquois, Sutton Brouerie, Sutton.
6- Barley Wine American 2015, Les 3 Mousquetaires, Brossard.

Outre la bière, notre Grande découverte était bien le chocolat à la bière de Philippe Wouters (Bière et Plaisir).

La musique était bien orchestré par Marc-Antoine Fecteau. Nos hôtes Dimitrio et Mike semblaient heureux, mais pas autant que leurs convives, pour ce magnifique départ…
Ce n’était que le premier rendez-vous. Ce sera certainement à répéter.